Croix occitane
firise historique
 
trait

Ch. BOSCHET ©
Mars 2006

Histoire du Languedoc
Accueil
Accueil Mirepeïsset
trait
La préhistoire
Ligures et Ibères
Les Gaulois
La période Romaine
Les wisigoths
la Gothie et les carolingiens
les siècles obscurs
Naissance de
l'Occitanie
La croisade des Albigeois
la guerre de 100 ans
de La Renaissance à la Révolution
de la Révolution à la Belle Époque
La révolte du Midi
de 1907
le XXe siècle
et les guerres
les Temps modernes
 
Chronologie
Liste des Rois
et des Comtes
quelques idées reçues...

En grisé : rubrique non encore renseignée
Histoire de Mirepeisset et de sa région

Liste des souverains du Languedoc, rois et comtes...
depuis la fin de l'Empire Romain jusqu'à la Révolution

La Région n'a pas toujours été administrée par les rois francs des grandes dynasties dont on apprend (apprenait ?) l'Histoire à l'école (Mérovingiens, Carolingiens et Capétiens). Jusqu'au XIIIe siècle, les rois des Francs (Mérovingiens), puis de "Francia Occidentalis" (Carolingiens) et enfin les premiers Capétiens sont à peu près inconnus dans nos régions. Hormis le règne de Charlemagne et la brève période de la "Renaissance Carolingienne", il faut attendre la fin de la Croisade des Albigeois pour que l'annexion par le Royaume de France devienne effective.

On peut diviser cette chronologie, depuis 412 et jusqu'à la Révolution, en 4 grandes périodes :

 
  • la période Wisigothique
  • la période Carolingienne
  • le Comté de Toulouse
  • le Royaume de France
cliquez sur la couronne correspondante...
 

Période Wisigothique (412 à 759 ap JC)

Rappel : le successeur d'Alaric I, roi des Wisigoths qui a pris et pillé Rome en 410, s'approprie le Languedoc aux dépens des romains en 412 ap JC. En 418, un de ses descendants passe un traité avec Rome qui établit les Wisigoths en Gaule avec mission de protéger la frontière Sud. L'ancienne Narbonnaise devient la Septimanie.

Comme on le voit dans la suite, Roi des Wisigoths est un métier à hauts risques...

Athaulf, roi des Wisigoths de 410 à septembre 415, assassiné. Il s'installe à Barcelone et épouse Aelia Galla Placidia, fille de l'empereur Théodose I

Sigeric, roi des Wisigoths en septembre 415 (seulement...), assassiné.

Wallia, roi des Wisigoths de sept 415 à 418. Grâce au "foedus" passé avec Rome, il devient officiellement le premier roi Wisigoth de Septimanie

Théodoric I, roi des Wisigoths de 418 au 20 juin 451, tué lors de la bataille des Champs Catalauniques contre les Huns d'Attila.

Thorismund, roi des Wisigoths en 451-453, assassiné par son frère Théodoric.

Théodoric II, né en 428, roi des Wisigoths de 453 à 466, assassiné par son frère Euric.

Euric Le Grand, roi des Wisigoths, 466 au 28 décembre 484. C'est l'époque de la plus grande extension du royaume Wisigoth de Toulouse

Alaric II, roi des Wisigoths du 28 décembre 484 à 507, tué lors de la bataille de Vouillé contre le roi des Francs, Clovis. Toute la partie nord du Royaume est occupée par les Francs et la capitale du Royaume est transférée de Toulouse à Narbonne. La Province Wisigothique au nord des Pyrénées devient la "Gallia". Mais trop loin du pouvoir centrale, elle voit son importance décliner.

Geisalic, roi des Wisigoths, 507-511, abdique.

Amalaric, né en 502, roi des Wisigoths, 511-531, assassiné. Épouse Clotilde, fille de Clovis

Theudis. Il s'agit d'un Ostrogoth mais il devient roi des Wisigoths, 531-548, assassiné. .

Theudegisèle, roi des Wisigoths, 548-549, assassiné.

Agila I, roi des Wisigoths, 549-554, assassiné.

Athanagild I, roi des Wisigoths, 554-567, assassiné. C'est le père de la célèbre Brunehaut, reine d'Austrasie, exécutée en 613. La capitale du Royaume est transférée de Narbonne à Mérida.

Liuva I, roi des Wisigoths en 567, puis co-roi 567-573.

Léovigild, co roi des Wisigoths, 567-586

Saint Hermenegild, co roi des Wisigoths 573-584 qui abdique, martyrisé le 13 avril 586

Recared I, co roi des Wisigoths 573-586, puis roi des Wisigoths 586-601. Il se convertit au catholicisme en 587 (tous ses prédécesseurs étaient ariens).

Liuva II, roi en 601-603 assassiné.

Wittéric, roi des Wisigoths, 603-610, assassiné.

Gundemar, roi des Wisigoths, 610-612.

Sisebut, roi des Wisigoths, 612-621, empoisonné.

Recared II, roi des Wisigoths en 621.

Suintilla, roi des Wisigoths 621-631, déposé.

Sisenand, roi des Wisigoths, 631-636.

Chintila ,roi des Wisigoths, 636-639.

Tulca, roi des Wisigoths, 639-642 abdique.

Chindasvind, roi des Wisigoths, 642-649, puis co roi des Wisigoths, 649-653.

Reasvind, co roi des Wisigoths 649-653, puis roi des Wisigoths, 653-672.

Wamba, roi des Wisigoths, 672-680, abdique.

Ervige, roi des Wisigoths, 680-687.

Egica, roi des Wisigoths, 687-698, puis devient co roi des Wisigoths de 698 à 701. Il accorde à la Septimanie un statut d'exception permettant de déroger aux lois anti-juives extrêmement rigoureuses en vigueur dans le reste du Royaume.

Wittiza, co roi des Wisigoths, 698-701, puis roi des Wisigoths, 701-710.

Agila II usurpateur 710-713. Il a la malencontreuse idée d'appeler les Musulmans du Maroc pour l'aider dans sa lutte pour le Pouvoir, contre le Roi élu.

Roderic ou Rodrique, duc de Bétique, puis roi des Wisigoths, 710-711, tué. En perdant la bataille de Guadalete, il livre bien involontairement l'Espagne aux musulmans qui y resteront presque 8 siècles.

En 714, les musulmans finissent de conquérir la péninsure Ibérique, provoquant la fin du Royaume Wisigoth et la fuite des prétendants au trône vers les Asturies et en Septimanie. Pendant cette période troublée de nombreux prétendants se présentent dont :

Théodemir, prétendant 711-741 après l'invasion musulmane (appelé par les musulmans, Tudmir Ben-Godo : "Théodemir fils de Goth").

Ardo ; il règne en Septimanie de 719 à 726 et frappe monnaie.

Athanagilde II, prétendant en 741-743, dernier prétendant au trône wisigothique ; sa mort marque la fin de tout espoir d'un retour à la monarchie hispano-wisigothique..

Retour en haut de page

Période Carolingienne (759 à 877)

Pépin le Bref annexe la Septimanie en 759, crée le "Marquisat de Gothie" et nomme "Comte" le dernier roi Wisigoth Milon. Il est roi des Francs jusqu'en 768, année de sa mort

Milon, roi des Wisigoths, puis Comte de Septimanie de 759 à 790

Charlemagne, roi des Francs en 768, puis empereur d'occident de 800 jusqu'à sa mort en janvier 814

Louis le Pieux, ou le Débonnaire, empereur -au moins en titre- jusqu'en 840.

Charles le Chauve depuis le Partage de Verdun en 843 jusqu'à sa mort en 877. Mais depuis un demi siècle, l'autorité des rois Francs sur le Midi n'est plus qu'une illusion et toute la "Gothie" s'émiette en comtés, vicomtés, archevêchés où le pouvoir central n'est plus qu'un souvenir.

Retour en haut de page

Les comtes de Toulouse (918 à 1271)

La région est appelée Septimanie ou Gothie. Le terme Septimanie perdure jusqu'au XIIIe siècle.

Au Xe siècle, un lien assez lâche entre la Gothie et le Comté de Toulouse va se recréer sous l'autorité de la "dynastie Raimondine".
En 918, il semble que les rivalités entre Aquitains et Toulousains aient tourné en faveur d'Eudes, Comte de Toulouse, puissant monarque pratiquement indépendant des souverains Capétiens du Nord. Le Marquisat de Gothie, ou duché de Septimanie est rattaché aux Comté de Toulouse. Il le restera jusqu'en 1271, date du rattachement définitif à la couronne de France.

Le 1er Comte de Toulouse régnant sur la Septimanie est donc Eudes, qui meurt la même année.

Raymond II, comte de Toulouse, 918-924.

Raymond-Pons I, comte de Toulouse et duc de Septimanie, 924-950

Raymond III, comte de Toulouse jusqu'en 978, tué.

Guillaume III Taillefer, comte de Toulouse jusqu'en 1037.

Pons II ou III, comte de Toulouse, 1037-1060.

Guillaume IV comte de Toulouse, 1060-1088, abdique, tué en 1094.

Raymond IV de Saint-Gilles (I comte de Tripoli) né en 1042, comte de Toulouse, duc de Septimanie et marquis de Provence, tué le 22 juin 1105 en faisant le siège de Tripoli. Il est un des chefs de la Première Croisade.

Bertrand, né en 1066, comte de Toulouse, duc de Septimanie et marquis de Provence, comte de Tripoli jusqu'en 1112.

Alphonse Jourdain né en 1103 (en Orient), comte de Toulouse puis duc de Narbonne et duc de Septimanie, marquis de Provence de 1112 à 1148 (empoisonné lors de la Deuxième Croisade).

Raymond V
né en 1134, comte de Toulouse de 1148-1195, épouse en 1154 Constance fille du roi de France Louis VI . Divorce en 1165.

Raymond VI Le Vieux né en 1156, comte de Toulouse, pair de France de 1195 à 1222. La Croisage des Albigeois est déclenchée sous son règne

Raymond VII Le Jeune né en 1197, Comte de Toulouse et marquis de Provence de 1222 à 1249. Malgré tous ses efforts, il ne parvient pas à recouvrer ses possessions et doit affronter la croisade du roi de France Louis VIII. Le Comté échoit à sa fille, mais il perd son indépendance.

Jeanne née en 1220, comtesse de Toulouse, pair de France de 1249 à 1271. Elle épouse en 1241 Alphonse, comte de Poitiers, frère du roi de France, mort également en 1271.


Retour en haut de page

Les rois de France - Capétiens, puis Valois et Bourbons (1271 à 1789)

A la mort d'Alphonse de Poitiers, le Comté de Toulouse est définitivement annexé par la couronne de France.

Philippe III le hardi vient de devenir roi de France en 1270, à la mort de Saint Louis. Mort en 1285.

Philippe IV le Bel, roi de 1285 à 1314. Célèbre pour ses démêlés avec les templiers ("Les rois maudits")

Louis X le hutin, fils de Philippe le Bel, roi de 1314 à 1316. Empoisonné.

Philippe V, fils de Philippe le Bel, roi de 1316à 1322. Assassiné.

Charles IV le Bel, fils de Philippe le Bel, roi de 1322 à 1328. Assassiné.

Philippe VI de Valois, premier roi Valois de 1328 à 1350. C'est sous son règne que se déclenche la guerre de 100 ans. Terrible épidémie de peste noire. La Gothie n'a jamais fait partie des possessions anglaises en france.

Jean II le Bon, roi de 1350 à 1364

Charles V le Sage, roi de 1364 à 1380. Duguesclin remporte des victoires sur les Anglais

Charles VI, roi de 1380 à 1422. Le roi est sujet à des crises de folie. L'Angleterre renforce ses positions en France.

Charles VII, roi de 1422 à 1461. Aidé de Jeanne d'Arc, il "boute les anglais hors de France". C'est la fin de la guerre de 100 ans. Jacques Coeur rétablit les finances du Royaume.

Louis XI, roi de 1461 à 1483. Le redressement se poursuit et le Roi triomphe des féodaux.

Charles VIII, roi de 1483 à 1498. Les "guerres d'Italie" amènent la "Renaissance " en France.

Louis XII, roi de 1498 à 1515

François 1er, roi de 1515 à 1547, renforce le pouvoir de la royauté.

Henri II, roi de 1547 à 1559. Son règne est marqué par les luttes contre les Habsbourg et l'Angleterre, et le début des guerres de religion.

François II, roi de 1559 à 1560

Charles IX, roi de 1560 à1574

Henri III, roi de 1574 à 1589

Henri IV, roi de 1589 à 1610. Il pacifie et reconstitue la France ruinée par les guerres de religion et promulgue l'édit de Nantes instaurant la liberté de religion.

Louis XIII, roi de 1610 à 1643. Il soumet les protestants et les nobles et crée le 1er empire colonial français (Inde, Canada, Afrique)

Louis XIV, roi de 1643 à 1715, est le "monarque absolu". Le Roussillon, catalan puis espagnol depuis presque un millénaire devient français.

Louis XV, roi de 1715 à 1774. Il perd la "guerre de 7 ans" et tout l'Empire Colonial français (Amérique du Nord, Inde et une partie des antilles). C'est le début de la domination sans partage de l'Angleterre.

Louis XVI, roi de 1774 à 1793. le Royaume est victime de graves difficultés financières et pratiquement en faillite. Il apporte une aide décisive aux "Insurgents" des États-Unis qui obtiennent leur indépendance de l'Angleterre. Guillotiné en janvier 1793.


Retour en haut de page