le comité d'Argeliers
retour à Histoire
retour
d'après Hors Série de La Dépêche  

Marcelin Albert a la chance de pouvoir compter sur une poignée d'hommes actifs et beaucoup plus doués que lui pour l'organisation.
S'il est sans aucun doute le meneur et, par son charisme, l'âme du Comité d'Argeliers, ce sont les autres membres du Comité qui rendront possible toutes les actions ultérieures, et en particulier les grandes manifestations.

C'est à Elie Bernard, le fils du boulanger d'Argeliers, que revient le mérite de la mise sur pied des grandes manifestations.

Marius Cathala, également Président de la Société d'Études Scientifiques de l'Aude, apporte ses connaissances et son érudition. C'est lui qui a l'idée de lancer un journal, le tocsin, chargé de contrecarrer l'hostilité de la Presse.

Édouard Bourges, un ancien huissier, est rusé et volontaire.

Le pharmacien Louis Blanc est l'éminence grise du Mouvement. Il deviendra le Rédacteur en Chef du tocsin.

Jules Marty, de Mirepeisset, est connu pour son dynamisme. Il le prouvera dans la suite de l'Histoire et prendra la tête du 2e Comité.

D'autres membres sont moins connus : François Richard, propriétaire ruiné par la Crise, Just Cabannes, Marcouire, Sèbe, Muraille, ...

 

 

Elie Bernard
Élie Bernard