Croix occitane
firise historique
 
trait

Ch. BOSCHET ©
Mars 2006

Histoire du Languedoc
Accueil
Accueil Mirepeïsset
trait
La préhistoire
Ligures et Ibères
Les Gaulois
La période Romaine
Les wisigoths
la Gothie et les carolingiens
les siècles obscurs
Naissance de
l'Occitanie
La croisade des Albigeois
la guerre de 100 ans
de La Renaissance à la Révolution
de la Révolution à la Belle Époque
La révolte du Midi
de 1907
le XXe siècle
et les guerres
les Temps modernes
 
Chronologie
Liste des Rois
et des Comtes
quelques idées reçues...

En grisé : rubrique non encore renseignée
Histoire de Mirepeisset et de sa région

La préhistoire (environ -100 000 à -3 500 av JC)

Au sud de notre région, des ossements humains datant d'environ 450 000 ont été découverts à Tautavel, mais on pense que la vallée de la Cesse est habitée depuis peut-être 100 000 ans : de nombreuses découvertes l'attestent tel le squelette de la grotte de Bize. Cette grotte, fouillée à partir de 1827, a livré un grand nombre d'ossements - hommes et animaux - et de poteries.
Même si rien n'en interdit l'accès, elle est actuellement fermée au puplic pendant une grande partie de l'année car une espèce de chauves-souris extrêmement rare y vit (les rhynolophes euriales).
Interdiction absolue d'y entrer : mi novembre à mi mars et mi juin à mi août


grotte de Bize

La civilisation des mégalithes (environ -3 500 à -2 000 av JC)

Dans l'Aude, c'est la culture dite "de Véraza" qui domine : ses peuples sont les bâtisseurs de la plupart des monuments mégalithiques (dolmen, menhirs, hypogées) de la région. On en compte une centaine dans le département de l'Aude, la plupart d'une taille très importante, et presque 700 dans l'Hérault.
Dans l'Aude, la plupart des pierres dressées atteignent les 2 mètres à 2,50 mètres de hauteur, certains pouvant aller jusqu'à 5m et même 8m90 pour le menhir de Counozouls.
Le dolmen du "Morrel das Fadas" ou côteau des fées (près de Pépieux), construit vers 3 500 avant J-C est, avec ses 25m de longueur, le plus grand du sud de la France.
Les habitants de la région savent déjà travailler l'or et le cuivre et connaissent la céramique. Ils habitent des grottes, mais aussi des hamaux aux maisons de bois et torchis dont, bien sûr, il ne reste aucun vestige.
Dolmen de "las Fadas"

L'âge du Bronze (environ -2 000 à -900 av JC)

La découverte de cet alliage de cuivre et d'étain révolutionne les sociétés humaines : le bronze est un métal solide qui permet de fabriquer des outils résistants. L'inconvénient est qu'on ne trouve pas d'étain en Méditerrannée orientale, alors le centre de la Civilisation. Il est donc nécessaire d'aller le chercher plus loin, et en particulier en Bretagne. Ce négoce implique la création de voies commerciales passant en particulier par la région de Narbonne, qui très tôt va entrer en contact avec les Grecs et les Phéniciens.
Dans le Sud, on pense que le mode de vie à l'époque est plutôt nomade et pastoral, même s'il existe déjà des courants commerciaux. Les grottes sont toujours habitées, ou servent de sépulture. La rareté des traces d'habitats extérieur fait penser qu'ils étaient probablement construits pour une durée provisoire. Certains animaux ont déjà été domestiqués (chèvres, porcs, bovidé, et probablement cheval).

On a découvert de très nombreux ornements et armes en bronze, qui ne servaient pas que pour la chasse !

Épée de bronze

On a également trouvé des parures à base de perles et de verre. Certains bijoux et pendeloques font penser à une origine égéenne (peut-être crêtoise ?).

A la fin de l'âge du Bronze, une certaine rupture dans la forme et la décoration des céramiques permet de penser que de nouvelles peuplades sont arrivées, se mélangeant plus ou moins pacifiquement avec la population locale. La technologie du fer n'apparait en Languedoc que vers le VIIe siècle av JC, probablement importée par les Grecs et les Phéniciens.