Blason du village de Mirepeisset
Site du village de MIREPEÏSSET (AUDE)
blason du village de Mirepeisset
 
trait

UTILISER de préférence
FIREFOX

MIREPEïSSET

Ch. BOSCHET ©
Mars 2006

1280 x 960 trait
Accueil
Accueil Mirepeïsset
le Minervois
accès
au village
Origine du
nom du village
Promenades dans le village
Climat
histoire régionale
géographie locale
le village aujourd'hui
Description
du village
 
Lieux-dits
ÉvÉnements

cliquer sur l'image
pour une présentation
Le canal du midi (1/4)
8 Mo !
Cette première page présente quelques Généralités sur le Canal du Midi.

Le canal du midi  


P. P. Riquet


Barrage et Bassin
de Saint-Ferréol

Seuil de Naurouze


Pont canal sur le
Repudre


Pont à Argeliers

Que dire d'original sur le canal du midi ? En tous cas, voici un petit résumé historique...

Vous pouvez aussi cliquer sur l'image ci-dessus pour une présentation en images.

Le canal du midi, baptisé jusqu'à la Révolution "Canal Royal des Deux Mers" fût construit à la fin du XVIIe siècle à l'initiative d'un Fermier des Gabelles de Louis XIV, Pierre Paul Riquet. Il permit tout d'abord de relier Toulouse à la Méditerranée (bassin de Thau, près de Béziers et Sète), puis au fil des aménagement successifs (canal latéral à la Garonne, canal de la Robine, canal de Jonction), l'Atlantique à la Méditerranée, de la Gironde à Sète et Narbonne.

Au XVIIe siècle, l'idée n'est pas très nouvelle : déjà Néron, Charlemagne, François 1er, Henri IV, y avaient pensé. Mais tous les ingénieurs qui s'étaient penchés sur le Projet avaient dû renoncer par la faute du Seuil de Naurouze. Le problème est simple, mais insoluble pour l'époque : ce petit col situé à quelques kilomètres de Toulouse n'a qu'une altitude de 57 m de plus que la Ville Rose et il constitue le point le plus haut du trajet entre Toulouse et la Mer. C'est un mur, un obstacle infranchissable. Cest là qu'intervient Riquet par une idée de génie : alimenter le canal justement au Seuil de Naurouze, de manière à ce que l'eau puisse s'écouler dans le Canal aussi bien vers la mer, que vers Toulouse. Des deux côtés de Naurouze, les péniches descendent ainsi un véritable escalier d'écluses : 15 jusqu'à Toulouse, une quarantaine jusqu'au Somail. Riquet fait capter et réunir les rivières de la Montagne Noire, massif montagneux le plus important de la région : c'est la Rigole de Montagne. Il fait aménager un barrage pour créer un immense bassin de retenue : le lac de St Ferréol. De là, la Rigole de Plaine coure jusqu'au bassin de retenue de Naurouze et alimente le Canal. Pour cette aventure, des aménagement nombreux et gigantesques ont été nécessaires. Ce sont eux qui ont permis l'existence du Canal. Certains sont encore utilisés.

Riquet mit 15 ans à mûrir son projet, puis 4 ans pour convaincre Colbert et Louis XIV. Enfin, le 1er janvier 1667, les travaux débutent. Il faudra 14 ans,12 000 ouvriers et 7 millions de m3 de terre maniés à la main... sans parler des 17 millions de livres que coûta le Projet : en comparant cette somme au salaire annuel d'un bon artisan de l'époque - 100 livres - cette somme représenterait vraisemblablement autour d'1 milliard d'euros de nos jours !

Certains ouvrages d'art constituent un véritable exploit comme le barrage de St Ferréol, le tunnel de Malpas, l'aqueduc de Repudre (près de Paraza), les épanchoirs, tel celui de l'Argent-Double (La Redorte) ou des Patiasses (entre Mirepeïsset et Le Somail). Les ponts, pour la plupart en bois à l'époque, ont petit à petit été remplacés par des ponts de pierre. Seuls les ponts à dos d'âne (Le Somail, Argeliers,...) subsistent de cette époque.

Riquet ne verra jamais la fin du chantier : il meut en 1680 après avoir dépensé toute sa fortune, alors qu'il ne reste plus qu'une lieue à creuser. Ses successeurs poursuivirent les travaux et s'enrichirent jusqu'à la Révolution, qui nationalisa le Canal. Le coût de grâce lui fût donné par le Chemin de fer à la fin du XIXe siècle.

Il procure de nos jour un immense avantage aux régions traversées : classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, il est connu du monde entier et il constitue actuellement une référence historique et un atout touristique très important.

Les Trois pages suivantes présentent le Canal lors de son passage dans la région de Mirepeïsset.

curiosités
anecdotes
la Cesse
à mirepeïsset
la Garenne
le canal du midi
à mirepeïsset
l'église
Saint-Sébastien
la rigole
de cesse
Hydrographie locale
La flore
la vie économique
Galeries
de photos
environs de MIREPEÏSSET